Sassia
Haouam

Une approche atypique dans un pays où la relation patients-soignants a toujours été formatée.

J’ai  rencontré  Dr. Gilbert Blaise en tant que patiente. J’avais été enchantée de le connaître et agréablement  surprise par sa  grande dimension humaine, sa sensibilité et son  empathie envers ses patients. C’est un grand humaniste très fidèle à son serment d’Hippocrate avant tout. C’est aussi un professeur spécialiste d’une capacité professionnelle et intellectuelle exceptionnelles.

Il a toujours été préoccupé par le bien-être de ses patients avant tout et a toujours recherché le meilleur traitement, les thérapies les plus appropriées et surtout les plus efficaces pour alléger leur souffrance. J’ai eu ensuite le privilège de faire partie de son cercle d’amis. Il avait aussi ce don de susciter ce genre de relation avec ses patients où chacun se sent spécial et rassuré par son intérêt sincère et sa volonté de soulager.

Cette approche est pour le moins atypique dans un pays où la relation patients-soignants a toujours été formatée. Devenue si impersonnelle et si distante qu’elle semble avoir perdu son âme. Les rencontres patient-médecin suivent un protocole préétabli, où la réserve est de mise et où l’échange est limité au minimum. L’approche spéciale du Dr. Blaise avec ses patients lui a valu une mise au pilori par l’ordre corporatiste des médecins supposé protéger l’intérêt des citoyens. Une véritable tentative de destruction de sa carrière a bien été organisée par le Collège.

Dans un récent article, publié dans le journal La Presse du 20/02/2020, la journaliste Ariane Lacoursière avait déjà souligné l’insatisfaction grandissante vis-à-vis du Collège des médecins au Québec aussi bien par les médecins que par les citoyens. S’appuyant sur un récent rapport de consultation et de réflexion sur le Collège, elle a mis en exergue l’insatisfaction grandissante au sujet de cette corporation. Beaucoup de médecins se sentent au mieux exclus et au pire sujets à des intimidations. Alors que le Québec souffre d’un manque criant de médecins. Cette situation a été exacerbée par l’actuelle pandémie. À souligner dans ce contexte, l’immense réservoir de médecins de qualité, issus de l’immigration, qui se voient refuser l’accès à cette profession qui a été érigée en citadelle bien gardée. Ceci, malheureusement, prive le Québec de forces vives qui peuvent faire du système de santé un modèle de performance.

Dr. Blaise est l’exemple vivant d’une victimisation de cette forte corporation qui a tenté de freiner l’élan scientifique de ce médecin innovateur mais a surtout privé, pendant longtemps ses patients de ses précieux soins. Toutefois, c’était sans compter sur le courage et la persévérance de ce médecin hors pair, de cet homme fort de ses convictions et de la justesse de sa cause.  Il est pour nous tous une source d’inspiration en termes de  résilience, de résistance et d’espoir, sans cesse renouvelés. 

Son ouvrage qui vient de paraître, ses  travaux de recherche pour le traitement de la douleur, son  approche innovante en biotechnologie, sont autant de preuves de sa fidélité à son serment d’Hippocrate. La création du Réseau Médecins-Patients pour la Santé (RMPS), vient compléter son parcours professionnel garant de la confiance indéfectible de ses patients.

« L’approche spéciale du Dr. Blaise avec ses patients lui a valu une mise au pilori par l’ordre corporatiste des médecins supposé protéger l’intérêt des citoyens. »

Coordonnées

Montréal (Québec)  


Sans frais : 1-833-244-4168

Horaire

Lundi au vendredi
9 h à 16 h  

Infolettre

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion.
Obtenez les nouvelles en primeur!


© Réseau Médecins Patients 2021. Tous droits réservés. Propulsé par Lead Multimédias.