Daniel
Larouche

L'affaire Blaise

Pour moi, c’est vraiment arrivé comme ça. D’abord, plaçons le décor : ça se passe il y a près de 20 ans, au Saguenay par un bel après-midi ordinaire, ah oui, et dans mon bureau. Trois inconnus débarquent et veulent de l’aide. Le problème est simple. Ils vivent eux-mêmes de la douleur lourde et persistante. Mais, ils cherchent plutôt une manière d’aider les autres personnes de leur milieu  vivant la même situation à trouver une façon d’y faire face et un soulagement, malgré la mer d’épinettes qui nous sépare du reste du Québec.

Même si le sujet n’a rien à voir avec mon travail, mon boss veut bien que je leur donne un coup de main. Dès ce jour, j’essaie de proposer des choses à faire… croyant pouvoir vite en finir avec ce trio insistant. Rien ne les rebute ! Et cette tâche inattendue que je croyais expédier en quelques semaines durera 17 ans.

Mes trois lascars n’ont pas tout dit dès le départ; nous y reviendrons. Dans ma hâte de les inciter à organiser, ils rencontrent la direction du plus gros hôpital de la région, mettent sur pied un Forum régional « Ensemble contre la douleur (2002) », jettent les bases d’un organisme incorporé voué au problème, etc. Ils donnent suite à tout, même quand vient le temps de développer une parité femme-homme dans l’organisme naissant. Autour de cet embryon d’organisation, les liens se tissent avec les personnes du Saguenay-Lac-St-Jean aux prises avec la douleur : parrainage de personnes, cafés-rencontres, participation à des événements suprarégionaux.

Dans cette ébullition active, se développent des liens solides et continus avec un médecin de Montréal, un anesthésiologiste nommé Gilbert Blaise qui accepte le surcroît de travail que représente ces quelques dizaines de patients du Royaume qui ont lourdement besoin de son expertise de pointe pour retrouver un équilibre face à des douleurs graves et durables. Ce que j’ai finalement compris, c’est l’importance de ce lien existant entre ce médecin et le noyau initial de mes trois visiteurs. Pendant que le Québec réfléchissait aux corridors de services et à l’organisation optimale de la réponse à la douleur persistante, le Dr Blaise s’occupait en temps réel des cas lourds qui se présentaient à lui, y compris ceux de ma région, avec la même célérité et la même qualité de soins.

Pendant ce temps, au Saguenay-Lac-St-Jean, les personnes aidées par le Dr Blaise acceptaient volontiers de s’investir dans leur milieu pour aider à leur tour : qui dans le CA de l’Association régionale, qui dans la mise sur pied de bains thérapeutiques, qui dans la tenue d’une Semaine régionale de la douleur, qui dans la mise en place d’ateliers d’écriture ou de peinture dédiés, etc.

En fait, les gens de la région vivant de la douleur se sont mis à aider plus systématiquement leurs concitoyens affligés des mêmes maux. Cette effervescence a favorisé l’échange et la coopération avec le réseau public de services faisant en sorte que la prise en charge de la douleur n’est plus un sujet orphelin, même si, chez nous comme ailleurs, le délai de service reste un problème récurrent mais explicite et pris en charge.

En 2013, à l’occasion de la Semaine de la douleur, l’organisme régional attribue publiquement et pour la première fois son prix « Reconnaissance face à la douleur ». Et c’est avec empressement qu’il est accordé au Dr Gilbert Blaise, anesthésiologiste montréalais, enseignant et chercheur pour son rôle essentiel et déterminant « dans ce qui est survenu de bien pour les gens du Royaume en matière de douleur».

Expertise, humanisme, engagement, oui. Mais aussi réponse rapide, efficace et compétente. « Rien, sinon ses qualités d’homme, de médecin et de scientifique ne contraignait le Dr Blaise à se préoccuper de tous ces gens d’une région si distante de son milieu de pratique… Son corridor de service c’est le cœur ». Et cet exemple à l’œuvre durant toutes ces années a fortement soutenu par l’exemple un milieu tout entier à s’investir en faveur de tous ceux qui vivent de la douleur.

Et pour ma part, force m’est de reconnaître que mes trois lascars ont bien fait de me déranger dans mon bureau, même si ça m’a pris beaucoup de temps à passer à autre chose ou presque.

 « Rien, sinon ses qualités d’homme, de médecin et de scientifique ne contraignait le Dr Blaise à se préoccuper de tous ces gens d’une région si distante de son milieu de pratique… Son corridor de service c’est le cœur ».

Coordonnées

Montréal (Québec)  


Sans frais : 1-833-244-4168

Horaire

Lundi au vendredi
9 h à 16 h  

Infolettre

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion.
Obtenez les nouvelles en primeur!


© Réseau Médecins Patients 2021. Tous droits réservés. Propulsé par Lead Multimédias.